Projet JeuFini

Pourquoi JeuFini.com ?

Qui n’a jamais été confronté à des énigmes farfelues ou difficiles, à un boss récalcitrant ou au menu d’un jeu dans une langue étrangère inconnue (ex : le japonais) ? Qui n’a jamais passé son temps sur les moteurs de recherche à essayer de trouver l’astuce ou le guide de son jeu, sans jamais parvenir à le trouver, ou seulement quelques heures plus tard ? Sans compter que certains ont pu être confrontés aux difficultés d’un enfant ou d’un handicapé venu demander de l’aide.

C’est en voyant le travail accompli sur des sites étrangers, et plus particulièrement anglophones, que l’idée de ce site est apparu, afin de réunir tous les guides francophones les plus complets possibles en un seul endroit. Bien entendu, il existe des équivalents sur certains forums. Mais faire défiler des centaines de pages et de sujets pour une petite astuce est frustrant et même inintéressant. Passer par un site communautaire est donc plus efficace et attrayant. Mieux, grâce à un site hiérarchisé, il est possible de faire respecter les droits d'auteur, ce qui n'est pas toujours le cas sur des forums trop populaires.

Dans l’esprit, le nom du site se réfère à ce jeu de mots : "avec Jeu Fini, je finis".

Depuis la version 2 du site, JeuFini.com propose aussi des tests, des vidéos et du live. Ce contenu permet d'enrichir les services proposés par JeuFini.com. Mais les guides restent la priorité en la matière.

Qu’est-ce qui différencie JeuFini.com d’autres sites ?

JeuFini.com se différencie des autres sites sur deux points :

  • il a pour but de proposer un guide aussi complet que possible pour chaque jeu, en détaillant énormément. Il a aussi pour objectif de les réunir sur un seul site, afin de permettre aux joueurs de facilement s’y retrouver. Il s’agit donc d’une banque de données de soluces de jeux vidéo.
  • les guides peuvent être faits à plusieurs, c’est même conseillé. Ainsi, le résultat est bien plus important et prend bien moins de temps, la motivation ne risquant pas de décroître. Toutefois, aux débuts du site, trouver un partenaire autre que les administrateurs (eux-mêmes déjà occupés sur plusieurs guides) sera difficile. Armez-vous de patience, débutez par un jeu court !

En quoi les guides de ce projet sont-ils différents ?

Tout d’abord, les guides sont partagés en plusieurs données structurées. On y trouve une introduction, rappelant le scénario de base, la date de sortie sur chaque continent, les contrôles si le joueur n’a pas de manuel d’utilisateur, et bien d’autres.

Ensuite, on trouve le cheminement. Il s’agit d’un guide pas à pas. Chaque action est indiquée, même les directions à prendre à partir de tel point. Ceci permet à une personne de s’y retrouver, de réussir un passage compliqué, voire même de gagner du temps. C’est utile si elle doit éviter le plus de combats possibles, alors qu’elle doit faire quelque chose (aller manger, partir, etc.) ou que ses personnages sont blessés. Ces détails foisonnants permettent à tous de réussir à terminer un jeu à 100%. De plus, si le joueur fait une longue pause, il retrouvera des éléments du scénario lui permettant de se souvenir où il en était et de ne pas aller trop loin, sans se "spoiler".

Il existe bien évidemment des catégories supplémentaires, dépendant des jeux. On peut trouver par exemple les quêtes annexes, l’équipement, les objets, le bestiaire, les boss, les personnages, les mécanismes du jeu s’il est complexe ou s’il s’agit d’un jeu de rôle, etc. A noter que le terme de "status" employé très souvent est un terme anglais désignant l’altération d’état. Il est plus court d’utiliser ce mot et il est régulièrement utilisé par les joueurs. Enfin, de nombreux bonus sont incorporés aux guides, comme par exemple des cartes pour les jeux en véritable 2D ou des schémas pour les autres.

Il y a plusieurs milliers de jeux. Un tel projet est-il vraiment réalisable ?

Tout d’abord, il convient de tempérer ce chiffre. Il existe de nombreux jeux médiocres ou mauvais. Bien qu’acceptés, ils ne sont pas la priorité de JeuFini.com. Ensuite, plusieurs jeux, et c’est une mode récurrente ces temps-ci, sont proposés en "remake", c’est-à-dire refaits, du moins en partie, ou proposés comme l’était l’original. Ces jeux viennent gonfler le chiffre total alors qu’un simple copier/coller du guide de l’original, avec une très brève mise à jour, permet de terminer un guide par exemple. Finalement, on trouve environ dix mille jeux qui sont vraiment comptabilisables dans un premier temps. Il est à noter qu'une cinquantaine de guides de jeux a déjà été réalisée au lancement du site, ce qui représente environ 1/200e du total espéré. Ce nombre grandit avec le temps et les personnes désireuses de participer au projet.

De plus, et comme mentionné précédemment, plusieurs personnes peuvent réaliser un guide. Plus les jeux sont réalisés, plus le projet avance. Certes, il faut plus de monde dans ce cas, mais un temps de réalisation réduit entraîne une plus grande motivation des membres, et donc plus de monde pour les faire. Et le temps n’est pas limité pour réaliser ce contenu.

Enfin, si deux personnes réalisent ce projet, très peu de contenu sera ajouté de manière régulière, du fait du temps passé, du peu de personnes sur ces guides, et des nécessités de la vie courante. Mais à plusieurs, tout est possible. D’après une étude très sérieuse datant de mi-2010, il y aurait vingt-cinq millions de joueurs en France, sans compter le reste des joueurs francophones. Même si certains sont plutôt des "casual gamers", des joueurs occasionnels, il y a de nombreux "hardcore gamers". Les capacités réunies de toutes ces personnes permettraient, à coup sûr, de terminer les guides complets de tous les jeux sortis à ce jour en une seule année.

Aussi, souvenez-vous d’une chose : plus il y aura de guides, plus il y aura de personnes motivées par ce projet et plus il y aura de participants. Ainsi, il y aura encore plus de guides, et ainsi de suite. C’est ainsi que le projet tente de s’orienter.

Intéressé ?

Consultez sans plus attendre le tutoriel. Vous y trouverez la démarche à suivre pour former des groupes et pour faire des guides, dans les règles de l’art.